Head-Image

Médias

Que ce soit en Bavière ou au Québec, les entreprises du secteur des médias audiovisuels réunissent qualité, compétences et un savoir-faire technologique élevé et couvrent toutes les étapes du processus de production.

Les médias en Bavière

La Bavière est un acteur de premier plan en ce qui a trait à la production médiatique. L'industrie des médias – imprimés et audiovisuels – combinée à celle des TIC de Munich présentent un chiffre d'affaires annuel de plus de 70 milliards d'euros et emploient plus de 250 000 salariés. Le secteur de la création dans la région métropolitaine de Munich compte parmi les plus dynamiques d'Europe : 8e ville européenne de culture et de création selon une étude à paraître (2012), elle héberge 11% d'entreprises actives dans ce secteur, contre une moyenne allemande de 7.6%.

À Munich est réalisée 40 % de la production cinématographique allemande, par environ 2 000 entreprises de production de films, qui emploient quelque 23 % des salariés allemands du secteur. Munich abrite 20 stations de radio et 30 chaînes de télévision, et plus du tiers des chaînes télévisées allemandes siège en Bavière.

D'autre part, la Bavière est un des leaders mondiaux des médias imprimés :

  • environ 550 entreprises bavaroises emploient un total de 51 000 personnes, soit 20 % de la main-d'œuvre totale des 16 Länder;
  • Munich est la seconde ville en importance après New York pour la publication d'ouvrages imprimés;
  • 23 des 100 plus grandes entreprises allemandes de ce secteur ont leur siège en Bavière.

Parmi les grands noms des médias audiovisuels, on retrouve le Bayerischer Rundfunk (radio et TV), ProSiebenSat.1, Premiere, Bavaria Film, Sony BMG, ARRI Cine Technik (caméras); pour l'imprimé, c'est aussi Süddeutscher Verlag, C.H.Beck, Langenscheidt, Random House/Bertelsmann, Hubert Burda Verlag, etc.

Pour en savoir plus : Le paysage médiatique en Bavière
Regroupement des médias audiovisuels et imprimés

Le multimédia au Québec

Avec 80 entreprises spécialisées dans le développement de jeux, l'édition, les services de production, les logiciels et les intergiciels et environ 7 000 salariés pour cette seule niche, le Québec s'impose comme l'un des meilleurs endroits au monde pour le développement de jeux électroniques et de contenu interactif. Depuis 2003, l'industrie québécoise du jeu électronique a bénéficié d'une croissance de 600 %, avec des frais d'exploitation très favorables et parmi les plus compétitifs au monde.

Le Québec regroupe aujourd'hui les chefs de file et entreprises de renom du secteur des jeux vidéo au niveau mondial, Ubisoft, Electronic Arts, Activision, Eidos et THQ, mais aussi Autodesk (Softimage et Discreet Logic), A2M, Frima Studio et Sarbakan. Ces entreprises côtoient de nombreuses PME connexes, spécialisées dans les tests, la localisation, l'environnement sonore, la musique, l'animation et les effets spéciaux. L’Alliance numérique est un réseau d'affaires de l'industrie des nouveaux médias et des contenus numériques interactifs du Québec, qui soutient le développement des intervenants de son secteur.

Outre les jeux vidéo, le Québec est un des lieux favoris au monde pour le tournage de films : avec une grande variété de paysages et de décors, on peut y faire des tournages extrêmement variés. Trente-cinq mille emplois directs dans la filière de production audiovisuelle, dont 20 000 uniquement dans la grande région de Montréal, et 500 entreprises contribuent à un taux de croissance annuel de 18 % depuis 1994. Le gouvernement québécois soutient cette industrie en offrant de nombreux avantages fiscaux.

La scène audiovisuelle québécoise héberge des producteurs d'envergure mondiale comme Christal Films, Ciné Télé Action, Équinoxe, Remstar, Muse, etc.

Pour en savoir plus : Bureau du cinéma et de la télévision du Québec,
SODEC - Société de développement des entreprises culturelles,
informations fournies par Investissement Québec