Head-Image

Nos secteurs phares
Technologies médicales

L'Allemagne est, après les États-Unis, le plus grand producteur de technologies médicales à l'échelle internationale : environ 30 % de la production allemande est réalisée en Bavière. La reconnaissance mondiale dont jouit la marque « made in Germany » se répercute sur le marché bavarois et en fait un producteur apprécié de produits, techniques et appareils de pointe. Le secteur médical du Canada quant à lui amorce vraisemblablement une période de croissance économique, avec un équipement technique et diagnostique globalement vieillissant et une structure démographique changeante.

La Bavière, plateforme de pointe

La Bavière, parmi quelques rares régions en Europe, concentre un vaste éventail de compétences entrepreneuriales, comprenant aussi bien des PME que des grands groupes leaders comme Siemens Medical Technology, dont le siège est à Erlangen. Avec un vaste savoir-faire fondamental en R&D et des infrastructures modernes, elle est idéalement positionnée sur le marché des technologies médicales (TM), lui-même à fort potentiel de croissance.
 
Près de 70 % des ventes de la Bavière en TM se font à l’étranger. Vingt pour cent des 150 000 travailleurs allemands du secteur de la fabrication des produits médicaux sont salariés en Bavière. La qualité du système de santé bavarois est également reconnue de par le monde. Sa réputation est due à l’étendue et à l’excellence des services offerts ainsi qu’au grand nombre d’infrastructures qui contribuent au bien-être des patients. Ce système de santé, c’est, en bref :
  • 400 hôpitaux (soins complets), certifiés officiellement;
  • 48 000 médecins et 10 000 dentistes;
  • 341 infrastructures de services préventifs et de soins de suivi et de réhabilitation.
Les régions d'Erlangen-Nuremberg et de Munich sont aujourd'hui deux importants pôles mondiaux de concentration de compétences de pointe en TM. Erlangen-Nuremberg détient une expertise de renommée internationale, notamment en radiologie, en physique médicale et en recherche pharmaceutique et virale. Quant à Munich, elle regroupe des cliniques et instituts (universitaires ou non) de grande renommée, en particulier dans les processus non invasifs et assistés par ordinateur.
 
À côté d'une myriade de PME hautement spécialisées, de grandes entreprises à l'échelle internationale sont présentes en Bavière : Siemens Medical Solutions, General Electric (avec un centre européen de recherche à Garching), Baxter, Fresenius Medical Care, GlaxoSmithKline, Novartis Pharma, Roche, Brainlab, etc.
 
Pour en savoir plus, voir le site : Cluster des Technologies médicales en Bavière, Forum MedTech Pharma, Bayerische Forschungsstiftung (Fondation bavaroise pour la recherche), Bayern Innovativ GmbH (sites en anglais)

 

Le Québec

Le secteur des technologies médicales est considéré au Québec comme un « secteur émergent » dans la mesure où la R&D ne s'est réellement développée que depuis les années 1990. Le système de santé publique du Québec, précurseur dans les années 1980 mais faisant désormais face à de nombreux défis, réalise aujourd'hui un volume d'affaires d'environ 28 milliards de dollars canadiens par an. Les experts s'entendent, sur la base des projections démographiques d'une population vieillissante, pour prévoir une croissance de l'ordre de 3 à 5 % au cours des prochaines années. Ce sont en particulier le secteur orthopédique (prothèses et membres artificiels et traitements de la colonne vertébrale) et celui des maladies cardio-vasculaires et du traitement du diabète qui devraient en profiter.
 
Le principal client du secteur des technologies médicales est donc l'État, mais la santé publique est au cœur d'un profond renouvellement depuis plusieurs années. Comme ailleurs au Canada, l'équipement diagnostique et hospitalier est non seulement vieillissant mais aussi insuffisant, ce qui implique un allongement des listes d'attente pour les patients.
 
La plupart des activités de R&D fondamentale et clinique sont concentrées à Montréal. Comme à Québec, de nombreux projets y sont en cours : cliniques médicales et hôpitaux publics pour un volume total de 5 milliards de dollars canadiens. Ces projets d'investissements massifs offrent d'excellentes possibilités aux entreprises bavaroises.
 
Parmi les entreprises présentes au Québec, on retrouve des PME de niche, comme Victhom Bionique ou CryoCath, mais aussi des géants pharmaceutiques, comme AstraZeneca, Johnson&Johnson, Merck Frosst, Novartis, Pfizer, Roche Diagnostics, Sanofi-Aventis et Wyeth.
 
Pour en savoir plus, voir le site : Association des sociétés canadiennes de technologies médicales, information sur le Secteur des sciences de la vie du Québec,